• Animorphs - T13 - La mutation - Chapitre 3

      J'ai passé la journée à voler, porté par le vent, pour vérifier tout ce que j'avais découvert au long de ces dernières semaines.
      Vous voyez, nous savions que le Bassin yirk était un immense complexe souterrain situé en partie en-dessous de l'école. Nous savions qu'il s'étendait au moins jusqu'au centre-ville. Mais vous n'étions jamais parvenus à repérer toutes les entrées et les sorties.
      C'est à cela que j'avais passé mon temps : à suivre des gens que nous savions être des Contrôleurs, à observer leurs va-et-vient. Grâce à eux, j'avais découvert l'étendue du Bassin yirk.
      Il faudrait peut-être que je remonte un peu en arrière et que je vous explique. Je sais que vous êtes sans doute quelqu'un qui menez une vie normale, agréable. Vous allez en classe, vous traînez avec vos copains, vous dînez en famille, vous regardez un peu la télé. Normal, quoi.
      Et si je vous disais que vos profs ne sont peut-être plus vraiment vos profs, que vos amis ne sont peut-être plus vos amis du tout, que même vos parents, si ça se trouve, sont devenus des créatures complètement différents, vous me prendriez sans doute pour un fou.
      Je comprends. Vous ne pouvez pas imaginer combien de fois j'ai rêvé que rien de tout cela n'était réel. Qu'il n'y avait pas d'invasion yirk. Qu'il n'y avait pas de limaces yirks dans la tête de tant de gens. Que j'avais peut-être encore mes mains et mes orteils...
      Tout a commencé le jour où Jake, Cassie, Rachel, Marco et moi avons pris un chemin différent pour rentrer du centre-ville. Dans un chantier abandonné, sombre et lugubre, nous avons vu le vaisseau spatial se poser. Et nous avons rencontré l'étrange créature un peu cerf, un peu scorpion et un peu humanoïde appelée Andalite.
      Son nom était Elfangor. Beaucoup plus tard, nous avons appris que c'était le grand frère d'Ax.
      l nous a parlé des Yirks, la race des limaces parasites. Les Yirks qui, comme une horrible maladie galactique, se répandent secrètement de planète en planète.
      Ils volent les corps. Ils transforment les autres créatures en Contrôleurs - c'est-à-dure en esclaves. La race hork-ajir tout entière a déjà été asservir. De même pour les Taxxons, qui sont incroyablement immondes à voir, mais eux étaient pleinement consentants. Les Yirks ont aussi pris les Gedds, et d'autres races encore.
      Maintenant, c'est notre tour. Les Yirks sont parmi nous. A l'intérieur des gens qu'on soupçonnerait le moins. Des policiers. Des professeurs. Des amis. Des parents. Des journalistes. Des prêtres et des pasteurs. Vos propres frères et sœurs.
      Elfangor, le prince andalite, nous a avertis. Et il nous a donné une arme : le pouvoir de morphoser. De devenir n'importe quel animal du moment qu'on peut le toucher et l'acquérir : acquérir son ADN.
      Il y a juste un gros inconvénient, vous voyez. On ne peut pas rester dans une animorphe plus de deux heures. Ou alors on y reste coincé pour toujours. C'est ce qui m'est arrivé...
    Les Yirks ont eux aussi leur point faible. Tous les trois jours, ils doivent retourner au Bassin yirk. Ils s'extirpent de la tête de leurs hôtes et nagent dans le liquide boueux du bassin. Ils y absorbent les rayons du Kandrona dont ils ont besoin pour se nourrir. Nous sommes allés au Bassin yirk. Ce n'est pas un endroit que vous aimeriez voir. Croyez-moi. Les hurlements que nous avons entendus là-bas me hanteront toute ma vie.
      C'est au Bassin yirk que j'ai perdu mon humanité. C'est là que j'ai dépassé la limite fatale des deux heures. Un jour, d'une façon ou d'une autre, nous détruirons ce bassin. Mais d'abord, il faut que nous le connaissions mieux.
      Je faisais tout pour. C'est pour cette raison que je passais mes journées à chercher tous les moyens possibles d'entrer dans le complexe et d'en sortir.
      Je volais au-dessus du centre-ville, il était aux alentours de deux heures et demie, quand j'ai repéré le grand aigle à tête blanche, serein et puissant, qui se laissait porter par les thermiques. Son corps brun contrastait avec les nuages, tandis que sa tête blanche s'effaçait presque.
      C'était un endroit inhabituel pour ce genre d'animal. En général, ils préfèrent la côte.
      Battant des ailes, j'ai changé de cap puis j'ai accéléré pour me rapprocher de cet aigle. Je le connaissais.
      < C'est toi, Rachel? >
      < Bien sûr, qui veux-tu que ce soit? Il fait un temps super pour voler, hein? >
      < Idéal. Tu es prête pour un petit tour? >
      < OK. Quoi de neuf? >
      < Eh bien, pendant que toi et les autres, vous étiez en train de sauver le monde, je n'ai pas perdu mon temps non plus. >
      Je suis passé en flèche sous les grandes ailes d'aigle de Rachel, puis je suis remonté et j'ai viré pour venir me placer face à elle. Je frimais. Je suis plus agile en vol qu'un aigle.   Mais le tête-blanche est nettement plus grand que moi : c'est un peu comme si on comparait une dinde et un poulet.
      Rachel a soupiré mentalement dans ma tête.
      < Tobias, a-t-elle dit, ce n'est pas parce que tu ne peux pas participer à absolument toutes les missions que tu dois faire du boulot supplémentaire. >
      < Ouais, bon, enfin bref. Le truc, c'est que j'ai surveillé certains des Contrôleurs que nous avons identifiés. J'ai commencé par Chapman et sa femme, le journaliste et la femme-policier, et je les ai surveillés depuis le ciel. Tom aussi, bien sûr. >
      Chapman est le directeur de notre collège. C'est un Contrôleur très haut placé. Tome est le frère de Jake. Lui aussi est un Contrôleur.
      < Je les ai suivis et observés, et j'ai déjà repéré quatre accès différents menant au Bassin yirk. En plus de celui que nous connaissons, qui passe par la galerie marchande. >
      < Cool. En connaissant les entrées du bassin, on va pouvoir commencer à identifier plus de Contrôleurs. >
      Rachel semblait impressionnée. Pourtant, je n'avais rien fait d'autre que de voler dans les parages du bassin en ouvrant l'œil.
      < J'ai beaucoup de temps libre >, ai-je dit.
      Je savais que j'aurais mieux fait de ne pas ajouter ce que j'avais à l'esprit. Mais c'est sorti tout seul.
      < Ben. Ben alors, félicitations, hein? Le Prix des élèves exceptionnels... >
    Rachel s'est tue quelques secondes.
      < Quelqu'un de l'a dit? Ah non, bien sûr. Tu as vu la lettre dans mon classeur. >
      < Appelle-moi oeil-de-lynx >, ai-je répondu d'un ton blagueur.
      < Tobias... Tu sais combien j'aimerais que tu puisse venir. Je veux dire, il y aura Cassie et elle, elle est super. Mais tu sais que Marco ne fera que des commentaires sarcastiques, et Jake se retiendra de rire. >
      < Ce n'est pas grave, tu sais. Le seul truc, ne me cache pas des choses en pensant que ça me blesserait, d'accord? L'idée que tu aies de la peine pour moi, ça passe très mal. >
      < Je n'ai pas de peine pour toi >, a menti Rachel.
      < C'est bien. Parce que tu sais, ce que tu penses de moi a une certaine importance. >
    Je me suis crispé. J'avais parlé de façon beaucoup trop sincère.
      Enfin à quoi avais-je la tête? Rachel est un humain. Un véritable humain. Moi, je suis un faucon. Vous trouvez que Roméo et Juliette étaient condamnés, rien que parce que leurs familles ne s'aimaient pas? Eh bien, on ne peut pas faire plus impossible que de craquer sur quelqu'un qui n'est même pas de la même espèce que soi.
      < En tout cas, félicitations, ai-je ajouté, le plus légèrement que j'ai pu. Maintenant suis-moi, je vais te faire une visite guidée des entrées du Bassin yirk. >
      < Un jour comme aujourd'hui, m'a répondu Rachel, je te suivrais n'importe où. >


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :